Vous êtes ici



Les engagements des producteurs de lait de montagne

Mont Lait repose sur une loi datant du 9 janvier 1985 précisée par un décret du 17 décembre 2000 qui régit les conditions d’utilisation du terme montagne.

La marque Mont Lait comporte ainsi un certain nombre de garanties :

  • Le siège de l’exploitation, l’élevage des vaches, et l’atelier laitier se situent en zone de montagne.
  • Toutes les opérations de transformation, de fabrication, d’affinage sont réalisées par une entreprise qui se trouve en zone de montagne
  • Selon le cahier des charges, la principale source d’alimentation des vaches doit être constituée de matières premières provenant de la montagne à hauteur de 70 % exprimé en matière sèche.

    En réalité, plus de 80 % de l’alimentation est issue de l’exploitation avec, dès le printemps et jusqu’à la fin de l’été, la mise à l’herbe des troupeaux puis à l’automne et l’hiver des fourrages conservés d’herbe, de luzerne, de maïs

Le reste de l’alimentation est composé de 12 % de céréales, de 6 % de tourteaux et de 2 % de minéraux/vitamines. Ces derniers éléments sont nécessaires à l’élaboration de la ration alimentaire d’une vache mais sont soumis à une dérogation pour être procurés hors zone de montagne car ils ne peuvent pas être produits en montagne.